Magali

Le tout, c’est de s’organiser, de rester motivé. Je ne regrette pas du tout mon choix d’être allé en prépa, car malgré la difficulté, cet apprentissage me plaît beaucoup, et que je n’aurait jamais apprécié la fac. L’avantage de la prépa est que nous sommes suivis dans notre travail par des colles, des DS. En prépa, on n’est pas seul au milieu d’un amphi dans un cours magistral. L’ambiance est excellente, tant avec les profs qu’avec les élèves (puisque de toute façon on est tous dans la même galère), et les cours sont de très bonne qualité.

Je conseille donc la prépa à tous ceux qui sont motivés (par un but précis par exemple) et avides de connaissances !

Alexandra

Dans un premier temps, j’ai choisi le lycée Hoche pour ses bons résultats. J’avais à l’époque beaucoup hésité avec certains lycées parisiens, mais je suis maintenant ravie d’être à Hoche : l’ambiance de classe y est excellente. Le rythme de travail est évidemment très soutenu, d’autant plus en deuxième année et une grande motivation est primordiale. J’ai de plus la chance d’être à l’internat, l’ambiance y est propice au travail, favorise l’entraide et un soutien moral mutuel fondamental. Les amitiés les plus fortes se créent et j’y trouve mes meilleurs souvenirs.

(Le lycée offre de plus la possibilité de faire des sports, badminton, volley, basket… Ou encore danser le rock et jouer de la musique… Ces moments de décontraction sont bien appréciables après une dure journée ou en prévision d’une soirée de révisions intenses) Il est souvent dit que l’on passe deux ans entre parenthèses, en effet, la prépa c’est deux ans axés sur la préparation des concours, une sorte de marathon où il ne faut pas oublier de dormir et où une bonne hygiène de vie est primordiale. Mais le jeu en vaut la chandelle.

En résumé la prépa c’est difficile, mais la bonne ambiance des lycées et une forte motivation permettent de survivre à ces deux… ou trois ans.

Pierre

Après trois ans de prépa BCPST au lycée Hoche… Eh oui quand on aime on ne compte pas… Je suis très content de mon choix de prépa. Le lycée Hoche présente un cadre très agréable comparé aux prépas parisiennes entassées en ville au milieu du bruit. De plus l’ambiance y est vraiment excellente, aussi bien en classe qu’à l’internat. Bien sûr la quantité de travail est importante mais la bonne ambiance aide à garder le moral.

Enfin le dernier avantage est le grand nombre de créneaux de sport disponibles.

Clémentine

Si je suis venue au lycée Hoche c'est tout d'abord parce que quand je suis allée aux journées portes ouvertes, j'ai été très agréablement surprise de voir des élèves épanouis et heureux d'être là tous ensemble. Puis la réputation du lycée aidant, j'ai pris ma décision et aujourd'hui me voilà en deuxième année de BCPST. Ici il y a effectivement une très bonne ambiance, dans la classe bien sûr (où l'esprit de compétition est totalement absent), mais aussi avec les profs qui sont très proches de nous et qui nous encouragent tout au long de l'année, ce qui contribue à créer une bonne ambiance de travail. Et puis plusieurs voyages ont été organisés pendant mes deux ans ici, ce qui a permis, en plus de travailler la géologie sur le terrain, d'assurer une réelle cohésion dans la classe.

Amandine

J'ai choisi la prépa BCPST pour faire Véto. Ayant fait tout mon lycée à Hoche et m'y plaisant bien, j'ai décidé de continuer en prépa ici. L'ambiance du lycée n'est pas du tout conforme à sa réputation : les professeurs sont très attentifs aux élèves, l'atmosphère générale de la classe est agréable et permet de fournir les efforts nécessaires dans la bonne humeur ! Tout ça pour dire que c'est un choix que je ne regrette absolument pas !

Bruno

Pourquoi choisir la filière biologie (Agro – Véto) à Hoche ? Venu ici sans a priori, j'ai été agréablement surpris. L'ambiance en première année a été exceptionnelle, grâce notamment à deux voyages (en Savoie et en Normandie). Prévoyez tout de même de travailler intensément ! La diversité du programme (physique-chimie, biologie, maths, plus les matières littéraires) aide à ne pas saturer. Tout n'est pas basé sur la biologie, il faut être polyvalent.

Si vous êtes intéressés par cette filière d'avenir, sachez que les débouchés sont nombreux : écoles vétérinaires, d'agronomie, ENS, géologie et même chimie. Demandez à des agronomes, ce qu'ils font comme métier, vous serez surpris.

Gabrielle et Armelle

Les grandes questions de la terminale

Est-ce que nous pouvons faire tout notre travail en prépa ?
Le travail en prépa est différent de la terminale : il n’est pas quantifiable, c'est-à-dire qu’il est basé sur le travail personnel, mais pas tellement sur des exercices.
L’emploi du temps est-il chargé ?
Pas tant que ça ! Mais on a beaucoup de travail en dehors des cours.
Les notes sont elles si catastrophiques qu’on le dit ?
On peut avoir de très bonnes notes en prépa si on travaille régulièrement. Par contre, une « mauvaise note » comme on l’entend au lycée est relative, et n’a même presque aucun sens : on peut très bien avoir 8/20 et être dans les premiers de la classe, et aux concours, c’est le classement qui compte.
Les profs cherchent-ils vraiment à décourager les élèves ?
Au contraire ! Ils sont là pour nous dire ce qui va ou non.
Malgré la charge de travail, il règne une très bonne ambiance et il est nécessaire de se détendre. (Ce n’est pas une question de temps : il faut le prendre !)